Saravi déborde, les artistes créent