Max Leiss

67000 Strasbourg

 

Dernière participation aux ateliers ouverts
2017

 

Techniques

  • Installation
  • Sculpture

 

contact

1 rue du rempart
67000 Strasbourg

maxleiss@gmx.de
tél : 0650432547

 

    Présentation

    Jean-Paul Gavard-Perret Max Leiß: le pur inachevable 2014
    Avec l’artiste de Bâle le monde se réduit presque au néant. Mais non sans ironie. Une ironie
    majeure. Le monde réduit à son presque rien est fondé sur des abstractions collationnées à partir de
    matériaux trouvés ou créés comme figures les plus simplement sensorielles. Ces figurations mises
    en scènes en divers jeux expérimentaux possèdent une beauté particulière. Si bien que Max Leiß
    pourrait faire sienne la phrase de Mallarmé: «Après avoir trouvé le néant j’ai trouvé le beau». Et ce
    au sein d’une sorte d’évaporation de formes qui donne aux assemblages l’impression qu’il n’existe
    pas plus d’être dans la personne, ni de vérité dans le concevable. Par la fragmentation, la
    stratification, l’éclatement surgit un jeu sur l’équilibre et le déséquilibre. Le créateur ne s’appuie pas
    sur le registre de la majesté mais sur son décalage. Le déséquilibre qu’il instruit donne plus de force
    à l’ensemble de l’espace architectural. La «sculpture», l’installation ne se veulent plus de simples
    répits ou repos du regard par rapport à cet espace. Elles ne sont pas sa transgression mais son point
    d’appui et d’aboutissement. Plus qu’une tension de nature épique ou allégorique est proposée une
    immersion dialectique. La « déconstruction » même de l’espace en est l’indice. Artiste de la
    perturbation, Leiß remet donc en question l’enjeu de la représentation. Il montre toujours le vide que
    le plein appelle en des expériences aux polyphonies d’éléments épars-disjoints. Un monde flottant
    apparaît: le figuré devient le réel sur lequel ce dernier ne peut plus se plaquer. L’artiste rappelle que
    la sculpture -comme l’architecture – se constitue dans le sensible mais aussi par le sensible qui lui
    permet de trouver ce que Carl André appelle «sa seule harmonie». Au propos visuel de la
    connaissance le jeune créateur oppose le réseau de perceptions d’aspects incongrus pour jouir de la
    beauté qui s’y marque. Une beauté cachée dans le vide. Il ne s’agit donc pas d’ajouter mais de
    réduire. De se contenter d’un séjour en un toast aussi funèbre que lumineux. Il peut suffire à
    quelques instants de plaisir.

     

    Parcours

    Max Leiß, born in Bonn, Germany currently living in Basel,
    studied Fine Arts at AdBK Karlsruhe 2006 – 2012 / ENSBA Paris 2010
    Solo Exhibitions
    2016 Max Leiß, Kunsthaus Baselland, Muttenz/Basel CH
    2015 double-crossed displays, Städtische Galerie Kirchheim DE (with FA Orasch)
    2014 CARAVAN 3/2014: Max Leiß, Aargauer Kunsthaus, Aarau CH
    2013 Connecticut, V8 Plattform, Karlsruhe DE
    Strömungsabriss, Ausstellungsraum Klingental, Basel CH (with R Lutter)
    2012 Aus dem Leben der Wildkatzen, Enrico Fornello, Milano IT
    Group Exhibitions
    2016
    Kunstkredit Basel-Stadt, Kunsthalle Basel CH
    Multipleart, Zürich CH
    Encoding the urban, Kunsthaus Baselland CH / La Kunsthalle Mulhouse FR
    Manège à images, Stimultania, Strasbourg FR
    2015
    shortlist Kahnweilerpreis, Rockenhausen DE
    glasgrün, Mischpoke e.V., Mönchengladbach DE
    Going Places, Atelier Mondial, Basel CH
    Parallelaktion, Güterbahnhof Wolf, Basel CH
    LÖ-GE 555, Ausstellungsraum Klingental, Basel CH (with Mark Pezinger) ?
    2014 Der große Abplatter, Nicolas Krupp Contemporary Art, Basel CH
    Mark Pezinger Works Both Ways, Centre de Documentation, FRAC PACA, Marseille FR
    I Never Read, Art Book Fair Basel at Tokyo Art Book Fair, Tokyo JP
    9 to 5, Wiels Centre d’Art Contemporain Project Space, Brussels BEL (with Mark Pezinger)
    Approaching Architecture, Kunsthaus Baselland, Muttenz/Basel CH
    7 Rooms, Kunstraum Riehen CH
    Flumen, La Kunsthalle Mulhouse FR
    2013
    Give Me Shelter, curated by Annette Amberg, Atelierhaus GGG, Basel CH
    Swiss Art Awards, Basel CH
    I want to become Tarzan before sunset, Pioneer Works, New York US (with Mark Pezinger)
    2012
    Mark Pezinger Verlag, Kunst Halle Sankt Gallen CH
    Die Taschen voll Sand, Jocelyn Wolff showcase, Paris FR, invitation by Katinka Bock
    TOP 12 Meisterschüler, Städtische Galerie Karlsruhe DE
    Deltabeben, Stadtgalerie Mannheim DE
    17 x 8, Badischer Kunstverein, Karlsruhe DE
    Von den Rändern her, Kunsthalle Palazzo Liestal CH
    Reading disorders thinking out loud, Kunstverein Kassel DE (with Mark Pezinger)
    Regionale 13, Kunst Raum Riehen CH
    Mark Pezinger Verlag, SALTS, Basel CH
    2011
    Diplomausstellung, AdBK Karlsruhe DE
    Regionale 12, Kunst Raum Riehen CH
    2010 Passage, Meyer Riegger Karlsruhe DE
    Der unaufhaltsame Aufstieg von Draufgängern und Flaschen, curated by Meuser, Städtische Galerie
    Karlsruhe DE
    Drancy/Bobigny: art, ville et mémoire, une proposition de Vincent Barré, Le Centquatre, Paris FR
    2009
    Regionale 10, Kunsthalle Basel CH
    Regionale 10, Kunsthaus L6 Freiburg DE
    Grants | Residencies
    2015
    Kunstkredit Basel-Stadt, Werkbeitrag
    2014
    artist-in-residence, Atelier Mondial, Cité Internationale des Arts Paris
    2013
    Auslandsreisestipendium der Graduiertenförderung Baden-Württemberg (Marseille)
    2012
    Atelierstipendium GGG, Basel
    2012 2011
    Preis der Jahresausstellung, AdBK Karlsruhe 2010 Preis der Jahresausstellung, AdBK Karlsruhe