Claire Tahhane

68110 Illzach

 

Dernière participation aux ateliers ouverts
2017

 

Techniques

  • Dessin
  • Peinture
  • Performance

 

contact

183 rue vauban prolongée
68110 Illzach

claire.tahhane@gmail.com
tél : 0650382808
www.klata.eu

 

 

présent dans l'atelier

106 - MOTOCO

Présentation

Artiste plasticienne, j’explore différentes pistes artistiques qui ont pour point commun la couleur, la liberté expressive du corps, la visée spirituelle et thérapeutique de l’art.

En effet, je m’intéresse au rapport du corps à la toile à travers l’usage des cinq sens. L’idée est de tester à travers différents matériaux l’impact du corps sur différents supports, d’utiliser des matériaux odorants ainsi que des matériaux comestibles. Ces expérimentations s’imprègnent notamment de l’artiste américaine Heather Hansen, qui utilise en effet les mouvements de son corps pour créer un tableau en ayant des crayons aux bouts de ses doigts. L’idée est de pousser l’implication du corps encore un peu plus loin, puisque ce n’est pas seulement la main mais le corps tout entier qui devient le pinceau. Dans cette optique, les empreintes de Klein sont aussi une source d’inspiration pour mes créations. Cette idée du corps en mouvement je l’ai testé pour la première fois avec Art’corps, une performance où au son de la musique je créais un tableau avec mon corps tout entier. J’aspire à continuer dans cette direction pour finalement aller au-delà des limites du corps, aller explorer ma spiritualité.

Justement Un autre sujet d’exploration est celui du Mandala (en sanskrit =cercle) et sous sa forme plus ancienne de Yantra. Le terme de Mandala est emprunté au bouddhisme alors que celui de Yantra est plus reliée à la tradition hindouiste et sa signification est plus large puisqu’il ne s’agit pas systématiquement de supports visuels. Disons que ma recherche se situe parfois du côté du Mandala, parfois de celui du Yantra. Ce qui les réunit c’est l’idée d’une géométrie, d’un agencement des formes et des couleurs provoquant le centrage, un alignement avec la terre et l’univers. Ils constituent une porte vers la spiritualité et vers l’abstraction où l’harmonie des formes et des couleurs en sont l’expression.

Mes études d’histoire de l’art, m’ont d’ailleurs poussées à étudier différentes théories de la couleur et à penser la couleur dans toute sa force expressive et même thérapeutique. S’exprimer c’est aussi lâcher-prise, laisser libre cours.

 

Parcours

Formée en autodidacte en suivant différents cours de dessins, de peinture, de poterie et de pyrogravure, j’ai commencé à exposer en Mayenne (53) mes peintures et mes créations pastelles dès mes 16 ans. Je me suis ensuite tournée vers un master en histoire de l’art qui s’est révélé très enrichissant mais où la pratique manquait. J’ai alors ressenti le besoin de revenir à la création artistique et d’expérimenter avec les matières grasses telles que la peinture à l’huile ou le pastel. La participation à l’exposition « Printemps de l’art étudiant » à Tours en 2013 m’a décidé à m’investir pour cette passion.

En 2014, la rencontre et les échanges d’idées avec l’artiste Wilfried Falkenthal m’ont permis de découvrir de nouvelles techniques picturales et de me concentrer sur l’étude du nu féminin.

Finalement, 2016 a été l’année la plus riche en expositions et en découvertes car je ressentais le désir plus en plus pressant de m’exprimer et de faire connaître ma démarche artistiques.
Ces expositions m’ont données la possibilité de réfléchir à une mise en scène de mes travaux mais aussi sur la question de la place de l’œuvre d’art. Aux ateliers ouverts à Motoco, j’ai notamment mis en place une sorte te triptyque en escalier, d’une structure très légère qui s’accordait très bien avec la légèreté du papier canson.

Ces expositions m’ont aussi permis de me rapprocher d’artistes tels que Zahra Fehrati avec lesquels nous sommes investis dans une vision de co-création. Co-créer, penser ensemble et non séparément, fait parti d’une vision plus humaine de la création artistique.